Procera Implant Bridge Zirconia, un nouveau risque de dérive marketing de Nobel Biocare ?

Depuis quelques temps, la nouvelle arme de communication-marketing de Nobel Biocare est le nouveau concept "Procera Implant Bridge Zirconia". L’industriel présente cette nouveauté comme l’innovation technique idéale et la référence esthétique suprême. C’est, à en croire Nobel Biocare, « la solution la plus simple pour offrir aux patients un sourire parfait".

Or, la vérité semble différente puisque différents témoignages de praticiens évoquent des problèmes de fractures apparus suite à l'utilisation du système Procera. Voici deux exemples de messages que nous recevons : « A la mise en place, au serrage, l’armature zircone s’est cassée net » ou bien, « alors que tout avait été validé et contrôlé par une clé en plâtre, à la pose, le bridge s'est fracturé ».

Au-delà de ces cas précis, nous recevons aussi un grand nombre de témoignages inquiets sur la fiabilité des tests qui ont précédé la mise sur le marché de ce type de produit. Les questions fusent : « La publicité pour ce genre de travail nous le présente comme un jeu d’enfant à réaliser. Or, ne demande-t’il pas une maîtrise et une perfection trop élevées pour être proposé à tout le monde ? ». Autre question fréquente : « Ces produits ont-ils été suffisamment testés ? », « Le zircone a-t’il les résistances biomécaniques suffisante pour ces grands bridges ? ».
Ces interrogations, légitimes, des praticiens rappellent étrangement celles que soulevèrent, dans les années 90, les implants recouverts d'hydroxy-apatite.  Présentés eux aussi (par des campagnes de marketing) comme la meilleure solution en matière d’implantologie dentaire, ils ont été au final à l'origine de contentieux dont certains sont encore en cours.

Nous pensons que dire et écrire sur des pages de publicités médicales que cette technique de bridge complet en zircone est" la solution la plus simple pour offrir au patient un sourire parfait" est une fois de plus tromper la profession sur l'utilisation d'une technique d'un niveau de sophistication extrême (même si le principe et quelque soit le système est très probablement l'avenir de la dentisterie ) qui présentée d'une manière aussi réductrice et schématique entraînera inévitablement des problèmes à certains praticiens et donc à certains de leurs patients .

Devant le nombre de cas de dysfonctionnements liés au Procera Implant Bridge Zirconia qui lui sont rapportés, www.implant-danger.com, fidèle à son souci de transparence dans le débat de l’implantologie a décidé d'ouvrir un chapitre consacré à ce cas particulier.
 
 
La publicité
 
 
La Réalité ?

   
   
           
La réparation de ce bridge est impossible !

Si une fracture de ce type survient, qui va prendre en charge cet échec:

- le patient?
- le praticien?
- l'industriel?


Réponse :

le praticien car il est tenu à une obligation de résultat pour l'utilisation de tout dispositif médical prothétique ! Après une longue et coûteuse expertise, il pourra éventuellement mettre en cause la responsabilité du fabricant......

Posez vous ces questions avant d'envisager ce type de traitement